L'australien basé à Londres vient de sortir « Mind's Eye ». Il raconte un voyage intriguant dans la quête de l'âme. Écoutez dès maintenant.

Alliant R&B, soul, production électronique et influences jazz, Jordan Rakei a passé ces dernières années à créer son propre son. Et cela a fonctionné. En écoutant son nouveau titre « Mind’s Eye », l’auditeur reconnaît presque immédiatement sa marque de fabrique. 

Depuis son premier album salué, Wallflower, en 2017, Rakei continue de produire. Il a co-écrit « Ottolenghi » de Loyle Carner, participé à plusieurs titres du dernier album du batteur de jazz Richard Spaven et sorti « Wildfire » en mai 2018. Des artistes tels que Tom Misch et Photay ont également repris et remixé sa musique. Ce nouveau titre marque la première sortie de 2019 du chanteur, auteur, compositeur et producteur, sur Ninja Tune.

Centré autour d’un dispositif curieux, ce morceau est à l’évidence plus marqué par une recherche introspective que les précédents ; il explore le « dysfonctionnement technologique », qui envahit le personnage « de projections chaotiques, l’amenant à remettre en question sa réalité. » Parfois, la musique a des accents hallucinatoires – dystopiques – mais Jordan Rakei garde toujours un groove, doux et très enthousiaste, mêlé à la voix flottante du chanteur qui évolue dans un registre haut, rappelant ainsi un autre londonien, Jamie Woon. Écoutez plutôt :


Tenez-vous informé.e

Abonnez-vous ci-dessous à la newsletter de Qwest TV pour recevoir les dernières actualités et les bons plans !

* champs requis
Langue(s) *
  • Français
  • English

Parcourir des anciens numéros

Centre national du cinéma et de l'image animée | Avec le soutien du programme Europe créative de l’Union européenne With the support of the Creative Europe programme of the European Union

Send this to a friend