Goran Kajfeš et la vie sauvage : voilà ce que donne à entendre Into The Wild, nouveau-né du trompettiste suédois multi-primé qui contribue depuis près de trois décennies à la vitalité de la scène contemporaine scandinave, loin de s’être borné au jazz dont il explore passionnément les marges et les croisements. Nourri aux orages de Mingus et à l’élégance du Duke, Goran Kajfeš s’amuse à l’envi des pulsations d’un monde qu’il sait vibrant.

A l’image de “White Sand”, où des animaux semblent s’échapper de sa trompette émérite, éléphants et oiseaux lointains dissimulés dans l’impénétrable tapisserie faite de motifs hypnotiques à la Bo Hansson, voire à la Steve Reich, forêts électro-hallucinées et rythmes déferlants déroulés par Tropiques, quartet d’habitués complice de certains projets parallèles – Nacka Forum et Subtropic Arkestra, exception faite d’Alexander Zethson, parfait au Korg comme à l’orgue, et du grand compositeur Christer Bothén à la clarinette basse, réjouissant lorsqu’il rhabille “So Don” au n’goni. L’ensemble, épique et cohérent, parfois délicieusement dissonant, témoigne d’une grande liberté créative ici encore renouvelée : une belle échappée.


Goran Kajfeš – Into The Wild

Tenez-vous informé.e

Abonnez-vous ci-dessous à la newsletter de Qwest TV pour recevoir les dernières actualités et les bons plans !

* champs requis
Langue(s) *
  • Français
  • English

Parcourir des anciens numéros

Centre national du cinéma et de l'image animée | Avec le soutien du programme Europe créative de l’Union européenne With the support of the Creative Europe programme of the European Union

Keep on keepin' on !

Quincy Jones and the team will send the best

in jazz and beyond straight to your inbox.

Stick with us!

Don’t leave just yet... 

Send this to a friend