Qwest-TV-Charles-Bradley-new-single

Ecoutez « Can’t Find The Feeling », le deuxième extrait de l'album posthume à paraître, sur le label Daptone, de Charles Bradley.

Le monde a perdu une voix unique avec le décès de Charles Bradley, l’année dernière, quand sa bataille contre le cancer a pris fin. Sa bravade, son âme suprême et son pouvoir vocal éclatant ont toutefois été immortalisés dans l’album posthume Black Velvet, qui doit paraître le 9 novembre.

L’album de 10 titres a été composé par Brenneck, le co-auteur de longue date de Charles Bradley, et compilé par Daptone. Il réunit des inédits des sessions en studio de ses trois albums : No Time for Dreaming (2011), Victim of Love (2013) et Changes (2016), ainsi que des reprises de chansons de Nirvana, Neil Young et Rodriguez.

Le premier single officiel de l’album, « I Feel a Change », a été acclamé lors de sa parution au début du mois de septembre dernier. Il met en valeur la puissance et l’émotion à fleur de peau de Charles Bradley et rappelle justement la personnalité du chanteur qui nous manque déjà.

« Can’t Fight The Feeling » commence par un cri de Bradley avant de céder la place à une section de cuivres percutante et à des percussions entraînantes. En son cœur, c’est une chanson sur la possibilité de tenter l’amour. Le cri supplémentaire qui clôture le morceau semble s’éterniser longtemps après l’arrêt de la musique. L ‘autoproclamé « aigle hurlant de la soul » vit toujours !


Charles Bradley, Black Velvet (Daptone Records)

Tenez-vous informé.e

Abonnez-vous ci-dessous à la newsletter de Qwest TV pour recevoir les dernières actualités et les bons plans !

* champs requis
Langue(s) *
  • Français
  • English

Parcourir des anciens numéros

Centre national du cinéma et de l'image animée | Avec le soutien du programme Europe créative de l’Union européenne With the support of the Creative Europe programme of the European Union

Keep on keepin' on !

Quincy Jones and the team will send the best

in jazz and beyond straight to your inbox.

Stick with us!

Don’t leave just yet... 

Send this to a friend