Qwest-TV-Doppelgangaz

On a chauffé les Dopplegangaz à nous raconter les 5 producteurs qui les ont le plus influencé.

Depuis leurs débuts il y a une décennie, les Doppelgangaz servent l’un des hip-hop les plus créatifs. Basé à New York, le duo vient de sortir un instrumental, Beats For Brothels Vol. 4, conçu pour mettre en valeur EP et les mélanges de tendances de Crate Diggin et de fioritures mélodiques de Matter ov Fact.

Dr. Dre

EP : Avec Dre, le son est tellement poli. C’est propre et toutes les couches sont conçues à la perfection : le rythme n’est jamais encombré, il y a toujours assez de place pour les rappeurs. Comme « The Watcher » [2001], c’est une basse, un momentum de cuivres, une batterie, mais c’est épique, car il a de petites touches de percussions comme des effets de conga et de balayage.

Matter ov Facts : Si tout semble immobile, c’est un désordre confus. Vous avez besoin de choses sur le côté et en mouvement.

EP : Et Dre a changé le game en mixant, comme si c’était le niveau le plus chaud auquel on puisse accéder sans distorsion. Ils disent qu’il equalize avant d’utiliser Pro Tools.

 

Easy Mo Bee

Matter ov Facts : Easy Mo Bee est l’exemple parfait du mec dont tu entends un beat en vous disant : « Oh, merde, c’est lui ? » Il a travaillé sur [2Pac], Me Against The World – vous ne pouvez pas dire qu’il est côte est ou côte ouest, le mec fait tout.

EP : Si vous voulez parler de technique et de couches, il en a et ses trucs sont super smooths. À la fin de « Everything Remains Raw », de Busta Rhymes,  il mot chaque couche du temps, tout est déployé et vous attrapez ces petites nuances. Ce n’est pas seulement le sample en surface – il utilise tout l’espace. Il superpose ses percussions, il ajoute des caisses claires sur des caisses claires, et des kicks sur les kicks. Si vous voulez que votre truc soit blindé, et que vous vouliez des basses, empilez les sons de caisses claires.

 

Madlib

Matter ov Fait : Les gens pensent que c’est du lo-fi, mais c’est une claque !  Nous venons de voir Freddie Gibbs en concert et il a joué « Thuggin » ? Ca a été l’un des gros moments de la soirée. On pourrait penser que le rythme est un peu modéré, mais tout y est réuni ! Je crois que, comme Madlib, pour quelqu’un de connu dans ce genre, il fait des trucs qui claquent dans le stade en même temps. C’est un gros son mais pas dans votre visage.

EP : On ne peut pas couper un disque au hasard ni rassembler des cut pour la seule raison qu’ils viennent du même morceau en pensant que ça va donner un bon patchwork de rythmes. Madlib l’a saisi et ce qui le distingue des autres quand il utilise des samples. Madlib a cette façon de faire marcher les choses, J Dilla et lui l’ont fait parfaitement : ce sont des sons en patchwork mais dans lesquels tout coule ! C’est dans les mêmes notes et accords.

 

Daz Dillinger

EP : D’autres ne réalisent peut-être pas tout le travail accompli par Daz, et je sais qu’il y a des batailles juridiques concernant ses contributions à [Dr. Dre] The Chronic. Mais comme nous avons fait plus de recherches, nous savons que ce qu’il a fait est génial, comme « Scandalouz » de 2Pac.

Matter ov Fact : Si vous pensez à All Eyez On Me, sans Daz, vous n’avez pas d’album.

EP : Il a un truc qui ne sonne pas côte ouest. Il a fait « Homeboyz » sur l’album  d’Outlawz. C’était un beat très dépouillé, comme quelqu’un voudrait sortirait un freestyle à la radio. Ce mec sait tout faire.

 

Timbaland

EP : Timbaland est le roi des rythmes et de la rupture des rythmes standards. Tous ces trucs autour de 97, comme les rythmes à trois temps, qui pense faire ça ?

Matter ov Fait : Je me souviens avoir entendu « Up Jumps Da Boogie » et mon esprit avait été bouleversé. C’était si peu orthodoxe à l’époque, c’était futuriste.

EP : Il joue avec toutes ces mesures fines. La plupart des rappeurs aiment les seize bars, mais il fait des choses folles.

Matter ov Fact : Et les sons étranges en arrière-plan ressemblent à des bébés et à des échantillons de nature.

EP : Et autour de la neuvième et de la douzième bar, Timbaland insérait toujours un nouveau son. Ainsi, vous obtenez huit mesures du temps traditionnel puis quelque chose est enlevé ou ajouté. C’est la même chose que Dre, y compris les bongos qui balaient de gauche à droite, c’est un bonbon à l’oreille, ça vous nourrit. C’est définitivement quelque chose que nous avons intégré à notre propre musique.

 


Tenez-vous informé.e

Abonnez-vous ci-dessous à la newsletter de Qwest TV pour recevoir les dernières actualités et les bons plans !

* champs requis
Langue(s) *
  • Français
  • English

Parcourir des anciens numéros

Centre national du cinéma et de l'image animée | Avec le soutien du programme Europe créative de l’Union européenne With the support of the Creative Europe programme of the European Union

Keep on keepin' on !

Quincy Jones and the team will send the best

in jazz and beyond straight to your inbox.

Stick with us!

Don’t leave just yet... 

Send this to a friend