Hprizm dit que Catching A Body est censé être le résultat d’un film qui se joue dans sa tête. De ce point de vue, les visuels cinématographiques qui tournent autour du crâne du membre fondateur du Consortium Anti-Pop sont strictement consacrés au côté obscur.

Dans plus de neuf titres, Catching A Body évolue à travers des productions hip-hop instrumentales ancrées dans des sonorités graves. À certains moments, l’infusion de lignes de synthé de style science-fiction évoque des sentiments d’isolement. Des ajustements structuraux astucieux sur les chansons incitent à des moments de drame et d’action, auxquels s’ajoutent des effets percussifs qui apportent un élan frénétique à la scène de la course-poursuite d’« I’ll Find You ».

À un peu plus de 20 minutes, le projet maintient une ambiance sombre qui correspond au concept de film de Hprizm. L’arc narratif atteint son apogée avec le tumulte de « Dark Liquor » qui se glisse dans les grooves caressés par le piano de « Come Home », ramenant finalement l’histoire à une résolution apaisante.


Hprizm, Catching A Body (Don Giovanni Records)

Tenez-vous informé.e

Abonnez-vous ci-dessous à la newsletter de Qwest TV pour recevoir les dernières actualités et les bons plans !

* champs requis
Langue(s) *
  • Français
  • English

Parcourir des anciens numéros

Centre national du cinéma et de l'image animée | Avec le soutien du programme Europe créative de l’Union européenne With the support of the Creative Europe programme of the European Union

Keep on keepin' on !

Quincy Jones and the team will send the best

in jazz and beyond straight to your inbox.

Stick with us!

Don’t leave just yet... 

Send this to a friend