Les aficionados de mangas ont pu découvrir les Kodäma avec la cinégraphie de Miyazaki, ces esprits sylvestres malicieux. Le duo musical fait donc le choix du mystérieux et du naturel, mais la fusion jazz/électro de leur musique révèle une tension volontaire entre l’objet et la méthode. Ce deuxième EP le confirme, combinant l’atmosphère planante du trip hop avec les improvisations jazz dans la lignée de Haitus Kaiyote ou Jazzanova. « Jam With Soseki » illustre parfaitement cet état d’esprit, une allusion vraisemblable à Natsume Soseki, le romancier du 19e siècle qui préfigure l’hybridation culturelle japonaise avec l’occident. Thomas Hugenel officie à la basse, Kiala Ogawa pose sa voix soul sur les compositions. Forte de son identité multiculturelle, franco-japonaise née d’un père africain qui fut un temps le guitariste de Fela Kuti, la chanteuse mondialise et fait voyager le funk de Hugenel. En découle une reprise électro-groove de « Water No Get Enemy » fort plaisante.

 


Kodäma, Black Cloud EP (Mamie’s Records, 2018)

Concerts :

15/11/2018, La Petite Halle, Paris

Tenez-vous informé.e

Abonnez-vous ci-dessous à la newsletter de Qwest TV pour recevoir les dernières actualités et les bons plans !

* champs requis
Langue(s) *
  • Français
  • English

Parcourir des anciens numéros

Centre national du cinéma et de l'image animée | Avec le soutien du programme Europe créative de l’Union européenne With the support of the Creative Europe programme of the European Union

Keep on keepin' on !

Quincy Jones and the team will send the best

in jazz and beyond straight to your inbox.

Stick with us!

Don’t leave just yet... 

Send this to a friend