Le virtuose Marcus Miller, connu pour ses nombreuses casquettes musicales – bassiste électrique, producteur et multi-instrumentiste – adopte sur Laid Black une vision étendue du jazz contemporain. Un exemple réussi, témoignant de ses talents exubérants.

Grâce à sa super bande et un éventail d’invités tel que Selah Sue qui donne un nouveau souffle au classique « Que Sera Sera », le saxophoniste Kirk Whalm, l’ensemble vocal Take 6 et la sensation Nouvelle-Orléanaise Trombone Shorty, Marcus Miller forge avec aisance une musique qui réunit jazz, pop ainsi que R&B moderne et classique.

Il est vrai que sa notoriété demeure plus conséquente dans le milieu du jazz suite à sa collaboration avec Miles Davis – notons que Miller est le génie derrière Tutu, l’album tant acclamé de la légende sorti en 1986 – mais cela ne l’a jamais empêché de s’imposer en de nombreux cercles musicaux où son habileté à mélanger les styles se révélait d’elle-même. Tandis qu’il reste l’un des meilleurs bassistes électrique, Marcus ne se limite pas pour autant et n’hésite pas à faire briller le reste de ses talents extravagants.


Marcus Miller, Laid Black (Blue Note)

Concerts :

  • 2 Décembre, Monte Carlo Jazz Festival, Monaco
  • 3 Décembre, Palais des sports, Paris, France
  • 5 Décembre, Salle de la Madeleine, Bruxelles, Belgique
  • 6 Décembre, Dan Atelier, Luxembourg, Luxembourg

 

Tenez-vous informé.e

Abonnez-vous ci-dessous à la newsletter de Qwest TV pour recevoir les dernières actualités et les bons plans !

* champs requis
Langue(s) *
  • Français
  • English

Parcourir des anciens numéros

Centre national du cinéma et de l'image animée | Avec le soutien du programme Europe créative de l’Union européenne With the support of the Creative Europe programme of the European Union

Keep on keepin' on !

Quincy Jones and the team will send the best

in jazz and beyond straight to your inbox.

Stick with us!

Don’t leave just yet... 

Send this to a friend