Vérité, liberté, foi, justice : un album de Mavis Staples égraine toujours ses notes vertueuses comme un pilier de plus dans cette immense chambre d’échos activiste au service des droits civiques qu’est la carrière de la diva. Une carrière qui, de toute évidence, met du baume au cœur et endolorit la solitude sous d’ardents rayons soul, blues et gospel. Le dernier né, « We get by », alias « On se débrouille », ne déroge pas à la règle et se débrouille plutôt bien. Si ces dernières années, tout n’était pas bon dans le cochon – Livin’ On a High Note ne saurait être affublé d’une bonne note – la plus jeune sœur de la fratrie Staples nous prouve qu’à 80 ans, on peut être encore une reine chicagoane et offrir un chant digne de ces plus illustres albums : le divin We’ll never turn back  de 2007, intemporel, ou encore le lumineux One True Vine de 2013. Il n’y a sans doute pas une once de déperdition dans cette voix forte, puissante, rocailleuse, spirituelle autant que spiritueuse…

Mais si l’album se clôt sur « one more change », c’est qu’une légère virevolte discographique s’opère, accentuée par la production de Ben Harper qui colore les reflets staplesiens d’une nuance rock, relayée par l’énergie déterminée de la guitare de Rick Holmstrom et de la basse de Jeff Turmes. Un souffle électrique dynamise ainsi l’album dès le premier titre « Change », balayé immédiatement par un deuxième titre « Anytime » dans la pure lignée gospel et chorale de cette marque anciennement déposée des Staples. Du reste, les accents demeurent délibérément soul voire funk sur « Brothers and Sisters » qui n’est pas sans rappeler par les percussions les nombreux éclats rythmiques et autres arabesques du maître Mayfield, et signale en tout cas un virage réussi vers ce qu’on pourrait appeler un « afro blues » – en détournant avec sérieux le titre de Mongo Santamaria qui lui aussi s’ébaudissaient dans les percus. Ben Harper donne le la à Mavis sur le titre éponyme, ultime chiquenaude d’un mariage qui souligne que le temps n’a pas de prise sur celles et ceux qui croient au pouvoir du chant de l’âme… « Hard to leave » dirait-on pour reprendre les mots de cette reine de Saba de la soul !


Ecoutez les plus grandes voix de la musique sur Qwest TV !


Mavis Staples, We Get By

Tenez-vous informé.e

Abonnez-vous ci-dessous à la newsletter de Qwest TV pour recevoir les dernières actualités et les bons plans !

* champs requis
Langue(s) *
  • Français
  • English

Parcourir des anciens numéros

Centre national du cinéma et de l'image animée | Avec le soutien du programme Europe créative de l’Union européenne With the support of the Creative Europe programme of the European Union

Keep on keepin' on !

Quincy Jones and the team will send the best

in jazz and beyond straight to your inbox.

Stick with us!

Don’t leave just yet... 

Send this to a friend