Le film est aussi méconnu que sa musique. Pourtant, le casting en impose. Réalisateur de The Friends of Eddie Coyle, en 1973, Peter Yates entreprend de donner une suite à Bullitt, son chef-d’oeuvre sorti cinq ans plus tôt. Alors que Robert Mitchum succède à Steve McQueen, la musique n’est plus composée par Lalo Schifrin mais par Dave Grusin, qui n’a pas encore acquis la notoriété que lui octroiera sa collaboration avec Sydney Pollack. Le polar (un trafiquant devenu indic pour le FBI) fut un échec commercial dont la BO ne fut même pas éditée. Une injustice réparée puisque le score bénéficie pour la première fois du support vinyle, sous la forme d’un gatefold où loge un texte de David Toop. Quoique ne dépassant pas trente minutes, l’album recèle treize vignettes exaltantes, à commencer par le Theme qui cumule une intro de western spaghetti, une ambiance crépusculaire et un jazz-funk flamboyant. Il faut dire que Grusin a réuni plusieurs épées du jazz West Coast, dont le saxophoniste Bud Shank, ancien complice de Gerry Mulligan dont le compositeur revendiquait l’influence. Les arrangements de cordes, striés de rais psychédéliques, en font un must du genre.


Dave Grusin, The Friends of Eddie Coyle (We Want Sounds)

Tenez-vous informé.e

Abonnez-vous ci-dessous à la newsletter de Qwest TV pour recevoir les dernières actualités et les bons plans !

* champs requis
Langue(s) *
  • Français
  • English
Centre national du cinéma et de l'image animée | Avec le soutien du programme Europe créative de l’Union européenne With the support of the Creative Europe programme of the European Union